Le Bureau de l’AMF entend la détresse qu’expriment les agriculteurs sur les conditions d’exercice de leur profession. L’AMF partage leurs préoccupations face aux contraintes qui pèsent sur eux. Une agriculture vivante, rémunérant correctement ceux qui la servent, est une condition indispensable à l’équilibre de la ruralité à laquelle les maires sont profondément attachés. Le cri d’alarme des agriculteurs, à l’échelle européenne, doit être entendu par toutes les autorités publiques en charge de ce secteur d’activité. Des réponses concrètes, pour aujourd’hui et à plus long terme, sont la condition de la pérennité de l’activité agricole au service du pays et des communes rurales. L’AMF tient à souligner le lien indéfectible et la solidarité réciproque qui unissent tous les maires de France aux agriculteurs.